Blog

Religion en Indonésie

7

Mai

Partagez ça

L'Indonésie est très diversifiée, dans tous ses aspects. Les ethnies, les coutumes, la cuisine, varient d'une île à l'autre, et au sein des îles aussi. La diversité religieuse n'a pas fait exception, et les influences chinoises, indiennes et arabes ainsi que les activités des missionnaires chrétiens et européens, ont créé la variété religieuse de l'Indonésie. Les habitants de la république insulaire observent avec zèle les coutumes de la religion choisie. Ceci fait simultanément de l'Indonésie un endroit très spirituel et religieux, et une région potentiellement très difficile à cause de la possible intolérance religieuse. Sur certaines iles, il y a des heurts frequents entre les représentants des différentes religions.

Photo by Hakan Nural

Composition religieuse de l'Indonésie

Officiellement, l'État reconnaît six religions: l'hindouisme, l'islam, le catholicisme, le protestantisme, le confucianisme et le bouddhisme.

L'écrasante majorité de la population indonésienne est musulmane, suivi par les chrétiens - catholiques et protestants, et aussi quelques communautés orthodoxes. Un peu plus d'un pour cent de la population est composée d'hindous qui vivent principalement à Bali. Dans les temps anciens, l'hindouisme était la pratique spirituelle dominante du pays, mais au 16ème siècle après la chute du royaume Majapahit et le renforcement des positions islamiques, l'hindouisme a perdu sa prédominance.

L'Islam en Indonésie est pratiqué par près de 90% de la population. Cette religion a commencé à se répandre sur tout le territoire d'Indonésie par les commerçants indiens occidentaux, qui étaient principalement des musulmans. La plupart des adeptes de l'Islam sont concentrés sur les îles de Sumatra et de Java. L'islam et l'hindouisme sont connus pour leurs relations difficiles dans le monde entier, l'Indonésie ne fait pas exception et nous pouvons souvent observer des conflits relativement ouverts entre les représentants de ces religions. Ainsi, les islamistes javanais oppriment les hindous-tengers, et à Bali en vacances, la milice observe les musulmans, les limitant partiellement dans la liberté d'action. Les îles (Sumatra et Java) pratiquent principalement l'islam sunnite, mais il y a, aussi, une importante communauté chiite dans la région de Jakarta.

ULET IFANSASTI / GETTY IMAGES

Suryo Wibowo/AFP/Getty Images

ROBERTUS PUDYANTO / GETTY IMAGES

Le christianisme occupe la deuxième place (5% de la population pratique le protestantisme et 3% le catholicisme). Pour la première fois, les Indonésiens se familiarisèrent avec le christianisme au XVIe siècle, lorsque les commerçants et les missionnaires portugais commencèrent à naviguer vers les îles, transformant lentement les Indonésiens en catholiques. Après les Portugais, les protestants hollandais sont arrivés, faisant de l'Indonésie une colonie hollandaise pendant longtemps limitant les activités de l'Église catholique. Pendant cette période, l'activité missionnaire a été menée intensément dans tout le pays, mais en raison d'un certain nombre de problèmes et de conflits internes, l'expansion chrétienne sera considérée comme un échec.

Source: jurnalasia

Source: pegipegi

L'hindouisme, comme indiqué ci-dessus, était la religion principale, mais avec la chute du royaume de Majapahit au XVIème siècle, l'hindouisme a perdu de son influence. Partout sur l’archipel demeurent de nombreux temples ou vestiges de temples hindous, populaires pour les touristes (Prembanan près de Yogjakarta). Si vous êtes intéressé par l'hindouisme indonésien, vous venez à Bali : 93% des habitants ont préservé la foi de leurs ancêtres, mais l'hindouisme balinais est très différent : les balinais passent beaucoup de temps aux rituels quotidiens dédiés aux esprits de leurs ancêtres, comme la fête de Hari Raya Galungan (suivie de Kuningan) est dédiée au retour des esprits des ancêtres dans les maisons de leurs héritiers. La cérémonie de dix jours est répétée tous les deux cent dix jours, durant lesquels les rues de Bali sont décorées avec des décorations très traditionnelles (Penjors).

Photo by kamchatka-Depositphotos

Photo by mikuratv

Source here

Le bouddhisme (comme l'hindouisme), est présent en Indonésie depuis le 6ème siècleet a toujours été une croyance minoritaire ( en Indonésie, seulement 1% dela population totale, principalement dans des communautés situées à Jakarta et dans le nord de Sumatra). La fierté des bouddhistes du monde entier est le complexe du temple de Borobudur, qui attire des touristes du monde entier avec ses statues antiques.

Source here

Photo by alessandrucci.

Il convient de mentionner l'animisme - la religion des anciens indonésiens, qui a été remplacé par l'hindouisme au premier siècle. Ces croyances sont encore préservées dans certaines régions du pays.

La religion et l'Etat

Afin de contrôler toute la diversité des religions sur son territoire, l'Etat dans sa constitution reconnaît le pouvoir du Dieu unique et garantit la liberté de religion aux citoyens. Initialement, le projet de constitution consacrait l'obligation pour les musulmans de se conformer à la charia, mais dans la version finale, cette phrase a disparu du texte.

Malgré la tolérance des autres religions indonésiennes de la part de l'Etat, les conflits interreligieux sont fréquents en Indonésie, ainsi que la violation des droits pour la minorité athée. En fait, l'athéisme est interdit par Pancasila, l'idéologie de l’Etat.

L'Indonésie est un pays incroyable : ceux qui veulent connaître la plus grande diversité de cultures, de langues, de religions et d’art de vivre doivent visiter le plus grand archipel du monde.

Source here

Source here

up