Blog

Rituels authentiques d'Indonésie: Dialogues entre le ciel et la terre

 05 March

Partagez ça

Les dieux en Indonésie sont les leaders omniprésents de la destinée des habitants vivant sur cette myriade d'îles bordée par les océans Pacifique et Indien. Ils sont vénérés, aimés et respectés, et chaque événement important interprété comme une volonté divine, qu'il s'agisse d'une récolte abondante ou d'une menace épidémique. L'Indonésie est un pays où les traditions et les rituels ne sont pas seulement une attraction fascinante pour les touristes, mais aussi un pays dont l’hérédité séculaire est conservée par les insulaires comme une mémoire des ancêtres pour communiquer avec les dieux. L'Indonésie, un des pays les plus multiculturel au monde, rassemble plusieurs centaines d'ethnies de diverses origines.

Parmi ces ethnies, les Tenger - communauté constituée d’un maximum de 100 000 personnes- sont particuliers: Ils vivent à Java, dans une zone isolée de la caldeira de Tenger (un supervolcan) et à proximité du célèbre et pittoresque volcan Bromo, qui montre périodiquement un mauvais caractère par ses éruptions périodiques.. Les Tengers, entourés par uniquement des musulmans indonésiens, continue de défendre ses racines culturelles, et professent un hindouisme influencé d’animisme et de bouddhisme. Malgré la pression culturelle environnante du peuple musulman Madurais, les Tengers vivent selon leurs principes ancestraux et se considèrent comme les descendants des princes légendaires de Majapahit, royaume de l'âge d'or de la civilisation indonésienne

L'un des principaux rite de cette ethnie, est la cérémonie d'Uppsar Kasad, accord sacré entre le prince de Majapahit et les dieux. Les Tengers sont pieux et très conservateurs; ils honorent, chaque année, cette tradition ancestrale et attirent à cette cérémonie inhabituelle de nombreux Indonésiens et touristes. Selon la légende, le couple royal aurait demandé aux dieux la possibilité d’avoir des enfants, et ceux ci leur ont permi d’avoir vingt-cinq descendants mais en exigeant du prince de donner au volcan leur dernier fils en sacrifice. Les parents ayant refusé, les dieux en colère ont emmené l'enfant, menaçant de provoquer l'éruption du volcan. Pour les calmer et les apaiser, les descendants royaux ont promis d'honorer, annuellement, les dieux avec une cérémonie au sommet du cratère du volcan Bromo..

Cette cérémonie, partie intégrante du festival Yandaya Kasada, a lieu tous les douze mois de l'année selon le calendrier hindou et au dixième mois selon le calendrier javanais. Plusieurs milliers de personnes assistent à cet événement unique. Le jour d'Uppsar Kasad, une foule immense de croyants se rassemble dans le temple de Pura Luhur Poten, demande miséricorde et bénédiction divine pour ensuite, se rendre au sommet du cratère du Bromo, lieu des sacrifices. Certains montent une partie du chemin en jeep, certains utilisent des chevaux et les autres gravissent à pied. Beaucoup sont vêtus d'habits coûteux, tandis que d’autres préfèrent des vêtements plus simples, mais l'important c’est qu’ils soient chauds.

Le spectacle de cette cérémonie est inoubliable, bruyant et coloré. Au sommet du volcan, les participants entonnent chants traditionnels, lisent des mantras, et font résonner les traditionnels tambours javanais toute la nuit. Ce spectacle prend fin vers minuit, car il est alors temps de plonger dans la transe des prières, pour permettre de se comprendre intimement. Fruits, animaux, produits agricoles et argent sont utilisés comme des offrandes lancées au sein du cratère. Les brahmanes, qui régissent ce rite, sont responsables de l'illumination spirituelle et de la découverte des secrets divins transmis directement par les dieux.

Mais le déroulement de la cérémonie ne va pas sans pratiques plus sombres. Certains javanais, musulmans, irrespectueux des traditions hindoues, se positionnent à l'intérieur du cratère,et essayent d'attraper les offrandes lancées, avec des “épuisettes” spécialement tissées pour cette occasion. Une pratique vraiment risquée qui se transforme souvent en tragédie et chaque année, certains de ces «chasseurs d'offrandes» trébuchent et tombent dans le cratère, où ils meurent par les fumées et les émanations toxiques. Cette fête exceptionnelle n'est qu'une des nombreuses traditions et rituels pratiqués par les ethnies locales. Les Tengers sont parmi les hindous les plus radicaux d’ Indonésie. Quiconque appréciant les cultures typiques, uniques et anciennes,devrait visiter cet endroit exceptionnel.

Video - Victoria Antyushina

Photo - Agung Paramessvara

Reviews

Évaluation de l'excursion
Nom*
Courriel*
Vérifiez que l'entrée est correcte
Rate it
Message de commentaire*
 

 

Lisez aussi